Stop à l’état d’urgence

stopetatdurgence

Retransmission de la réunion publique organisée   à l’initiative du Collectif Solidarité & Libertés du 11° « sortons de l’état d’urgence » le 8 mars dernier à l’AGECA.

« Le danger pour la démocratie est double : le risque d’une répression aveugle et disproportionnée que porte l’état d’urgence ne menace pas simplement l’exercice quotidien par le citoyen de ses libertés. En contribuant, par un surcroît d’arbitraire, à la dispersion des forces répressives, il est tout autant susceptible de menacer notre droit à la sûreté en diminuant sensiblement la capacité des autorités à faire face au phénomène criminel que l’on prétend combattre… »

Cet extrait du rapport L’urgence d’en sortir (Analyse approfondie du régime juridique de l’état d’urgence et des enjeux de sa constitutionnalisation dans le projet de loi dit « de protection de la nation »), réalisé par un collectif de juristes, dont fait partie le Syndicat National de la Magistrature, souligne toute l’illégitimité de l’État d’Urgence imposé aux citoyens français depuis les attentats de novembre 2015 et qui vient d’être reconduit pour une durée illimité.

Mais Que contient le projet de loi ? Serons-nous mieux protégés ? Et nos libertés ?

Les citoyens étaient invités à venir en discuter.. .

 

Laurence BLISSON, secrétaire générale du Syndicat de la Magistrature

 

Pierre TARTAKOWSKY, président d’honneur de la Ligue des Droits de I’Homme  

Réécouter la conférence/débat

 

      Laurence Blisson & Pierre Tartakowsky