« Consommateurs pas cobayes »

confdepresse_20160802

Retransmission en direct de la conférence de presse de l’association « Consommateurs pas cobayes », le 8 février 2016, à la Fondation pour le Progrès de l’Homme, Charles-Léopold Mayer à Paris Ile de France.

 

Organisée par l’asssociation « Consommateurs pas cobayes, cette conférence de presse-marathon était donnée à la Fondation pour le Progrès de l’Homme, Charles-Léopold Meyer, pour les quelques journalistes invités qui avaient fait le déplacement.

 

La retransmission en direct a permis d’en élargir l’audience bien au-delà des rédactions. La diffusion des podcasts offre à tous la possibilité d’écouter les différentes interventions.

 

Bernard ASTRUC, militant écologiste ayant contribué à la création et au développement de la Fédération Nature & Progrès et coordinateur national de la campagne-pétition « Consommateurs, pas cobayes ! »

 

Michèle RIVASI, députée européenne (en différé par video)

 

Olivier DE SCHUTTER, ancien rapporteur à l’ONU sur le droit à l’alimentation membre du Comité des Nations-Unies sur les droits économiques, sociaux et culturels,professeur d’université

 

Brigitte ALLAIN, Députée de Dordogne

 

Denez L’HOSTIS, Président de la Fédération France Nature Environnement

 

Corinne LEPAGE, Ancien député européen, ancien ministre de l’environnement, avocate environnementaliste

 

Docteur Joël SPIROUX, Médecin environnementaliste, président du CRIIGEN (Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie génétique)

 

Christian VÉLOT, Docteur en biologie, maître de conférences en génétique moléculaire, vice-président du CRIIGEN

 

Jacques TESTART, directeur de recherche honoraire à l’INSERM, pionnier de la fécondation in vitro, président d’honneur de la Fondation Sciences Citoyennes

 

Marc DUFUMIER, ingénieur agronome, professeur émérite à l’Institut national agronomique
AgroParisTech, membre du conseil scientifique de la Fondation Nicolas Hulot

 

Stéphanie PAGEOT, Présidente de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique

 

Émilie GAILLARD, juriste en droit national et international, maître de conférences, membre de End Ecocide

 

Gilles PÉROLE, président de « Un Plus Bio » et adjoint au maire de Mouans-Sartoux (06)

 

Benjamin SOURICE, journaliste et auteur de « Plaidoyer pour un contrelobbying citoyen »

 

Gérard ÉRIPRET, au nom de Christian BERDOT des Amis de la Terre

 

Augustin DE LIVOIS, président de l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle

 

      01 - Présentation générale

 

      02 - Intervention en différé

 

      03 - OGM et alimentation mondiale

 

      04 - Législation OGM : culture non! importation oui!

 

      05 - OGM et citoyens consommateurs

 

      06 - Historique et promesses des OGM

 

      07 - OGM et pollutions sanitaires

 

      08 - La transgénèse et les OGM cachés

 

      09 - OGM et convention citoyenne

 

      10 - OGM ou agroécologie ?

 

      11 - La culture bio et locale sans OGM

 

      12 - Transparence OGM : traçabilité et étiquetage

 

      13 - Un plus OGM OU « Un plus bio» ?

 

      14 - OGM, TAFTA, et lobbying européen

 

      15 - À qui profitent les OGM ?

 

      16 - Le rôle de l’IPSN *

 

* Libre@Toi, dans la logique de couverture de l’événement, propose cette intervention en podcast, mais alerte ses lecteurs sur les ambiguïtés de l’IPSN, institut pour la santé naturelle, et les renvoie à l’article de Bastamag!

 

« Les citoyens consommateurs, les organisations de la société civile et membres notoirement connus du comité de soutien, soussignés,

Compte tenu :
– de l’interdiction de cultiver des OGM en France
– des très nombreuses contestations, dans le monde entier, de l’innocuité des OGM et des pesticides
– de la déclaration du CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer dépendant de l’OMS Organisation Mondiale de la Santé) classant le glyphosate (molécule active du Round’up, pesticide le plus présent dans les OGM) comme « cancérogène probable »
EXIGENT
– en vertu du droit légitime à une information transparente du gouvernement français via ses ministres concernés :
– Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, porte-parole du Gouvernement
– Carole Delga : Secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire auprès du ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique
– Ségolène Royal : Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie
QUE soit rendu OBLIGATOIRE dans un délai de 6 MOIS l’ÉTIQUETAGE de tous les produits alimentaires issus d’animaux nourris aux OGM(plus des 3/4 du cheptel français.

 

Signer la pétition