Un « eAtlas » sur la scolarisation des filles et des garçons dans le monde

Publié le: 2 mars 2016

Auteur(s): Libre@Toi*

Crédit(s): Cet article est libre de droits. Merci cependant de préciser le nom de l’auteur et un lien vers l’article d’origine en cas de republication - licence Creative Commons Paternité – Partage à l’Identique 3.0 non transposé

UNESCO

Publié en amont de la Journée internationale de la femme (8 mars), l’Atlas de l’UNESCO sur l’inégalité entre les sexes dans l’éducation montre que les filles sont  plus susceptibles d’être privées de leur droit à l’éducation, malgré tous les efforts et les progrès réalisés ces 20 dernières années.

L’eAtlas sur l’inégalité entre les sexes dans l’éducation illustre les écarts qui existent entre les sexes, du primaire au supérieur, en s’appuyant sur les dernières données disponibles de l’Institut de statistique de l’UNESCO. Avec quelque 100 cartes et graphiques interactifs, l’Atlas montre les parcours éducatifs des filles et des garçons de plus de 200 pays et territoires.

« Nous voyons clairement où commencent les injustices et comment elles s’additionnent dans la vie des filles et des femmes les plus marginalisées », commente Silvia Montoya, Directrice de l’Institut de statistique de l’UNESCO.

Près de 16 millions de filles âgées de 6 à 11 ans ne fréquenteront jamais l’école primaire, contre environ 8 millions de garçons si la tendance actuelle se poursuit, selon de nouvelles données de l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU).*


Capture d’écran 2016-03-02 à 12.37.41